vendredi 20 décembre 2019

When London was punk...

Résultat de recherche d'images pour "london calling"

Résultat de recherche d'images pour "viv albertine de fringues"


The Clash: London Calling (1979)
Viv Albertine: De fringues, de musique et de mecs (2014)

Sans le faire exprès "London  Calling" refait surface dans mes écoutes alors que l'on fête ce mois-ci ses 40 ans (!) ... ce titre fait d'ailleurs partie de mes dix chansons préférées (s'il fallait en choisir dix)... la découverte du groupe à l'adolescence a été très importante puisque je l'écoute encore régulièrement. Loin du patchwork musical de "Sandinista", on a quand même un bon aperçu des différentes influences du groupe qui navigue entre jazz, reggae, dub et ska, sans oublier le rock du plus au moins classique avec toujours leur petite touche personnelle si reconnaissable...

Cette envie de Clash m'a été donnée par la lecture de l'autobiographie de Viv Albertine (des Slits), un passionnant retour sur une période qui m'a toujours fascinée, celle de l'avènement du mouvement punk au Royaume-Uni... et ici on est replongé dans l'ambiance de la fin des années 70 avec des détails sur les débuts des Clash donc mais aussi des Sex Pistols, de l'importance de Sid Vicious et de la place des filles dans la musique en général et dans le rock en particulier avec le regard féministe de l'auteur... Londres était loin d'être aussi glamour qu'aujourd'hui et être une fille indépendante n'était pas non plus aussi évident... C'est une radiographie très intéressante d'une époque et d'un pays qui m'aura fait découvrir d'autres groupes comme The Slits et Subway Sect entre autres...

C'est un beau complément au livre de Jon Savage de 1991 plus centré sur les Sex Pistols que j'avais lu il y a quelques années:

England's Dreaming. Les sex pistols et le punk



Un extrait du livre:

 « Un jour, Sid (Vicious-N.D.L.R.-) se pointe avec son pantalon à pinces, mais il est en lambeaux. Il l’a lacéré à la lame de rasoir parce qu’il le haïssait vraiment beaucoup, mais comme il ne trouvait pas son jean et qu’il devait sortir, il a bien fallu le rafistoler. Alors il a rattaché les lambeaux avec des tas d’épingles à nourrice, par centaines. C’est ça qui a lancé la mode des « tonnes d’épingles à nourrice » dans les boite de nuit : les gens l’ont imité, mais lui ne l’avait fait que parce qu’il n’avait pas envie de se prendre la tête à recoudre son pantalon.» 

10 commentaires:

  1. Un petit Clash pour Noël… on n'est pas couchés !!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Un disque sorti en décembre comme tu le rappelles, et pourtant celui que j'ai le plus écouté cette année-là (et d'autres à venir...)
    Le truc étant sorti à l'époque quelques semaines plus tard aux US, Rolling Stone l'a classé comme LE meilleur disque des années 1980, pas moins.
    Quand on lui demanda ce qu'il pensait de cette distinction, Strummer se contenta de répondre ''il est sorti en 1979''

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ce Joe! Bonne réponse!!
      Je te souhaite un joyeux noel en passant Everett! ;)

      Supprimer
    2. Un très bon Noël à toi, et que cette année se finisse dans la joie !

      Supprimer
  3. Les Slits sont un groupe génial et assez sous-estimé !
    Je me suis replongé dans les clash récemment aussi, ils sont vraiment excellents et avec une ouverture qui dépasse le punk et même le rock finalement assez British, ça n'est pas un hasard si deux d'entre eux ont joué avec Gorillaz plus tard ce sont un peu des pionniers de ce genre de pop à tête chercheuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais les Slits pas mal mais j'ecouterai pas tous les jours alors que les Clash si 😉

      Supprimer
  4. J'adore les édition ALLIA.. z'ont des beaux bouquins, même si y'a énormément sur le punk ;D Des tout petits sur lamusique contemporaine.. Cohen, Nick Cave.. ils ont une superbe belle présentation. Bref, je suis venu à London Calling sur le très tard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai malheureusement que celui là de chez eux...et je lis peu sur la musique finalement.

      Supprimer
  5. j'aime énormément la période des débuts du punk UK, j'avais aussi lu une belle anthologie dessus. Mon groupe favori de cette période, c'est les Damned... Les Slits, ca fait des années que j'en entend parler mais j'ai toujours pas écouté, ca se fera peut etre un jour... en tout cas la biographie que tu présentes me tente bien.

    RépondreSupprimer