lundi 31 décembre 2018

Crooner



Benjamin Biolay & Melvil Poupaud: Songbook (2018)

Quand le plus grand songwriter de ma génération s'acoquine avec l'acteur le plus discret de sa génération (c'est à dire la mienne, toujours...), d'ailleurs il suffit de l'entendre chanter pour s'en rendre compte, cela donne un album plaisant au premier abord, parce qu'un album de reprises c'est comme une récréation, pour les artistes comme pour les auditeurs...qui se bonifie avec les écoutes néanmoins... parce qu'il y a cette voix, toujours...et comme Biolay se reprend lui-même (ses propres chansons ou celles pour Vanessa Paradis) avec une orchestration plus acoustique, ça ne peut que parler aux adeptes du monsieur... Il y a aussi du Salvador (mais c'est quand même du Biolay avec Keren Ann...) et du Julien Clerc entre autres...et un clin d'oeil à L'Affaire Luis Trio en fin de disque...
Ils font presque tout tous les deux et quand on sait que l'album est issu d'une tournée toujours en cours, on ne peut qu'envier ceux qui auront la chance de les voir en concert....
Biolay fait son crooner et même si des fois la voix flanche un peu, ce côté délicieusement suranné, comme on peut le voir sur la magnifique pochette ne peut que me ravir en cette fin d'année... 



samedi 29 décembre 2018

HELP

Amis blogueurs j'ai besoin de votre aide,  j'ai supprimé sans faire exprès mon dernier article et je ne sais pas si je peux le retrouver...😣
Merci

dimanche 16 décembre 2018

Air Classic

Résultat de recherche d'images pour "air moon safari"


Air: Moon Safari (1998)

Cet album a 20 ans... je n'y ai pas du tout pensé quand je l'ai sorti de son étagère pour l'écouter aujourd'hui mais effectivement il a déjà 20 ans... et j'apprécie toujours autant son écoute, malgré tout ce qu'a fait Air depuis (en mieux ou en moins bien...)... la magie des premiers albums sans doute...
"Moon Safari" est ce qu'on appelle un disque important, pour la musique en général et française en particulier puisqu'on l'a longtemps rattaché à la French Touch (je me suis toujours demandé pourquoi...) alors en pleine explosion mondiale...
J'ai découvert Air avec "Premiers symptômes"  et j'étais sans doute impatiente de découvrir la suite vu ce qu'en disaient les journaux d'alors, ce qui explique  pourquoi je l'ai acheté le jour de sa sortie (ça ne m'est arrivé qu'une autre fois pour le "Thousand leaves" de Sonic Youth...) et que je n'ai du écouter que ça les jours suivants... ce qui étaient les deux énormes titres régulièrement mis en avant, "Sexy boy" et " Kelly watch the stars" sont ceux avec lesquels j'ai le plus de mal aujourd'hui...par contre tout le reste a gardé sa (rétro) modernité et ce qui a fait son charme, cet espèce de pop vintage qui a défini toute la carrière du groupe...
Peut-être est-ce mon préféré...en tout cas c'est ce que l'on peut appeler un classique...





dimanche 2 décembre 2018

"In a valley filled with flowers unseen in the dark..."

Résultat de recherche d'images pour "protomartyr"


Protomartyr: Relatives In Descent (2017)

A l'heure où 80 % de la production discographique me laisse de marbre (ou presque) il y a un disque que j'ai découvert en début d'année, bien après tout le monde (je ne connaissais pas le groupe d'ailleurs), et qui m'aura accompagnée très souvent jusqu'à aujourd'hui...

4e album de ce groupe américain de post punk, "Relatives in descent" n'est pas loin de la perfection...tendu du début à la fin mais mélodique, intense et qui prend même aux tripes parfois, c'est un de mes albums préférés dans ce qui est sorti ces dernières années...
La voix y est sans doute pour beaucoup mais elle ne serait rien sans cette basse et cette guitare, au son imposant...
S'il fallait citer quelques titres qui se détachent un peu du lot (ou que je préfère...), je dirais "Don't go to Anacita" pour son côté plus punk, ou surtout "Night-Blooming Cereus", mais c'est un disque à écouter d'une traite...