samedi 10 novembre 2018

Pop nostalgie

Résultat de recherche d'images pour "panorama compilation le village vert"


Le Village Vert présente PANORAMA (1998)

Ne pas (jamais) revendre (certains) disques...

Récemment j'ai émis le regret de ne plus être en possession de cette compilation, l'ayant bêtement revendue (pour rien, forcément...) à un disquaire strasbourgeois (tout comme le 1er album de Motorbass et d'autres peut-être...) ..... une personne bien intentionnée me l'a envoyée (merci les réseaux sociaux!) et depuis je me replonge dans la musique de ce très sympathique label aujourd'hui disparu...Le Village Vert.

Neuf titres pour faire le tour des différents artistes présents sur leur catalogue, en allant de la pop au trip hop...
On y retrouve les "stars" Autour de Lucie avec une version de leur "Dernier mot" différente de celle qui paraitra plus tard sur "Faux mouvement" et que j'ai toujours préférée finalement... Pierre Bondu avec un titre de son premier album ou Matthieu Malon époque "Froids"...
Assez représentatif d'une certaine idée de la chanson pop des années 90 en France, à laquelle je reste fidèle et qui n'existe plus vraiment aujourd'hui, ce panorama présente également des artistes plus ou moins disparus de la scène, comme Czerkinsky, Mercedes Audras, Parades ou Superflu...
Je (re)découvre Orly avec le très réussi "Pour un mouvement" et me souviens que certains groupes se sont essayé au trip hop assez tôt, comme Telepopmusik, et que c'était pas mal...



14 commentaires:

  1. Ohhhhh Village Vert.. et des noms qui fusent dans ma tète. Bondu et son chef d'oeuvre "Quelqu'un qq part".. et puis comme tu dis Czerkinsky et sa Natasha que j'ai vu en 1ere partie de Katerine Louxor à Lucé.. ouf..
    Holden (que j'ai vu en 1ere partie de Murat), Autour de Lucie.. et mes favoris SUPERFLU...J'ai même OBOKEN, qq TUE LOUP de chez eux, et JACK THE RIPPER.
    Bref, une petite mine ..révolue malheureusement. Mais les disques sont là.. et guette ta box .. je l'écoute d'ailleurs grace à toi. ORLY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouahh merci Charlu! J'étais presque sûre que tu aurais ça!
      Oboken ça ne me dit rien par contre...
      C'était une belle aventure...

      Supprimer
  2. Je te lisais et j'écoutais. Pour me rendre compte d'une rupture de sens chez moi. à partir de 85/86 je ne sais plus parler de période musicale. Parce que j'étais dedans ou bien que je m'y étais intéressé, je peux penser à des époques musicales, jusqu’au rock punk de 75/77, puis new-wave etc... Mais la vie dès 85 je n'y prêtais plus attention.Ensuite, jusqu'à maintenant j'écoute, je lis...Mais quand je t'ai lu remémorer la pop frenchy des années 90, je me disais "ha bon, il y a eu une tendance.." Dès fin 80 jusqu'à maintenant je n'ai plus trop d'idée des tendances. ça serait intéressant que des "jeunes" évoquent comme ça par tranche les périodes musicales qu'ils ont identifiées, aimées et vu se transformer, disparaître pour laisser la place à... etc... Par exemple, je pense me souvenir du 1er BLACK CROWES 1992 avec le commentaire du retour du rock guitares basse batterie. Pour quoi le retour? 1997 le EARTHLING de Bowie semblait être à l'écoute d'une tendance de cette même époque, c'était qui quoi....? Oui, j'en pose des questions. Tout ça à l'écoute de ton "Green Village" tenter de mettre le doigt d'une humeur 90's. ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'est que mon ressenti, sans doute parce que je l'ai vécu en direct...et que je trouve pas mal de points communs entre pas mal d'artistes, dont les voix par exemple, très éloignées des chanteurs des années 70-80...
      Mais, un peu comme toi, aujourd'hui par contre j'ai du mal à m'y retrouver, je me sens un peu moins concernée aussi par tout ce qui sort...
      Le retour du rock en 92 je le verrais plus lié au grunge, non?
      Et Bowie en 97 c'est plutôt l'appropriation de tout le courant electro-drum & bass qui était roi en Angleterre à cette époque...

      Supprimer
  3. ... conséquence de ce manque de repère chez moi? La période 90, 2000, 2010 se compresse en quelque chose qui ne semble pas représenter 30 ans. Fin des noeuds dans mas tête :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends...moi je fais clairement la distinction entre les années 90 et après...où c'est plus confus...:)

      Supprimer
    2. Y'a ptet un peu des deux, a la fois c'est de plus en plus éclaté parce que les gens se sont rendus compte que l'indépendance vis a vis des grosses major ça marchait, que le matos est devenu moins cher donc y'a davantge de musique venant de davantage de sources (avec en même temps une décentralisation vis à vis de l'axe US/UK) et en plus que la musique est devenue plus facile d'accès donc donnant naissance à pas mal de niches et de sous genres (ça va avec le côté redécouverte et rétromanie des revivals successifs aussi), là aussi mettant en lumière des périodes et des lieux (géographiques) laissés pour compte par l'histoire officielle de Rolling Stone Magazine et cie.
      Tout ça mis en parallèle ça brouille les pistes. Ça ferait un article intéressant en tous cas !!!

      Supprimer
    3. Voilà, j'attendais Alex sur cette question parce qu'évidemment son ressenti va etre très different...;)

      Supprimer
  4. Très sympa ce petit disque. J'adore Mercedes Audras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il me semblait bien que tu connaissais...ça m'a permis de découvrir son 1er album dans la foulee et c'est toujours pas mal du tout...😉

      Supprimer
  5. Je suis comme Devant je n'ai rien vu passer de 1990 à ce jour. Bah quoi, le grunge, les débuts de l'électro et puis son uniformisation, rien dans le rock qui n'ait été dit avant (mais je n'ai certainement pas tout entendu). C'est pas pour faire mon vieux con, c'est juste que l'histoire (d'une vie) se compresse, peut-être. Je garde le souvenir de Nevermind, de Meteorshow de Rodolphe Burger, du 2ème Chemical Brothers, d'Underworld, et après sinistrement pas grand chose. Même là je compresse, les premières années du désastre étant plus riches que le néant de ces vingt dernières années. Heureusement qu'il y a Robert Johnson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non je crois que tu as raison...moi c'est à partir de 2000 que tout se mélange, les années ne signifient plus rien, contrairement aux décennies précédentes ( me concernant )... je vieillis trop vite sans doute !🤣

      Supprimer
    2. Ey, les amis ! Vous devriez vous mettre au metal ! Ça bouge un max, tous les 10 ans (à peu près !) il y a des nouvelles routes qui s'ouvrent. En ce moment, c'est le revival : beaucoup de groupes se réapproprient les sonorités un peu lourdingues des pionniers !
      Avec le metal, tu peux plus vieillir !!!!!

      Supprimer
    3. 🤣🤣j'y avais pas pensé!😉

      Supprimer