samedi 3 décembre 2016

Petite Boîte vs. BB

Afficher l'image d'origine


Benjamin Biolay : Palermo Hollywood (2016)

                               "Cher Benjamin Biolay,
Je me permets de m'adresser à vous ici pour vous faire part de mon irritation grandissante envers une pratique dont vous êtes la dernière incarnation en date, et malheureusement vous n'êtes pas le seul...
Je veux parler bien sûr de cette nouvelle manie de ressortir un album (vieux) de six mois avec moult inédits et documentaire DVD (parfois), en appelant ça réédition comme si on parlait d'un album datant de 10, 20, ...ans...
C'est faire peu de cas de vos acheteurs potentiels (sans parler de vos fans), mais peut-être ne vous est-il pas venu à l'esprit que ceux qui osent encore acheter des disques, et ce dès leur sortie, le font par attachement à votre musique et auraient sans doute été ravis d'avoir ces quelques inédits à se mettre sous la dent... parce que vous ne croyez quand même pas que les détenteurs de "Palermo Hollywood" 1ère version vont aller jusqu'à racheter cette réédition, si ?
En tout cas ce ne sera pas mon cas, je me contenterai d'obtenir les titres qui me manquent par d'autres moyens....
                             Bien à vous,
                                          C."

Ce splendide disque est le plus bel album de chanson française que j'aurai écouté cette année, sans trop de surprise puisque je considère toujours Biolay largement au-dessus du lot...
La beauté se niche dans les détails: une partie de cordes, une ligne de trompette aérienne, les voix (espagnoles et lyriques entre autres), l'hétérogénéité des rythmes qui fait qu'on ne sait jamais sur quoi on va tomber d'un titre à l'autre, le bandonéon et ces harmonies "Biolayiennes" si reconnaissables...



16 commentaires:

  1. Je contresigne ta missive et j'y ajoute une crotte de nez !

    RépondreSupprimer
  2. Idem! Aller j'ajoute un glaireux crachat hivernal!

    RépondreSupprimer
  3. Bon album et effectivement pratique suicidaire par les temps qui courent, prendre les gens pour des idiots c'est pas une bonne chose pour fidéliser... A la limite pourquoi pas sortir un EP à 5-10€ selon la longueur avec lesdits inédits ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais mais je ne sais pas si beaucoup de monde l'aurait acheté. ..

      Supprimer
  4. Clair que la pratique est répugnante. Est-elle imputable à l'artiste ou sa maison de disques ? Sans doute les deux.
    En tout cas, je te rejoins sur l'évidente qualité de ce Palermo Hollywood.
    La bonne nouvelle c'est qu'un nouveau disque devrait paraître en février, mais un vrai cette fois, pas une vulgaire réédition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cool !
      Évidemment je ne pense pas qu'il soit le principal instigateur dans cette affaire mais bon...

      Supprimer
  5. ha ha, faut pas l'énerver la miss. Par contre tu n'as pas trouvé un autre relais pour communiquer ton indignation.
    Perso, forcément, je suis moins choqué car.. hum.. faut dire que ... bon c'est un très bon disque. Un grand ce monsieur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon c'est tombé sur lui mais la pratique est tellement courante aujourd'hui que j'avais envie d'en parler. ..
      Et c'était l'occasion de revenir sur ce très bel album !

      Supprimer
  6. Ach, ca m'énerve énormément moi aussi ce genre de trucs! Eels est un habitué.... en général j'ai du mal à ne pas racheter l'objet....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui je comprends mais ça m'embeterait un peu d'avoir 2 fois le même disque. ..ça m'est arrivé rarement mais j'ai par exemple un Radiohead et un Ben Lee en CD et vinyle (exactement le même album, sans bonus en plus. ..)...🤔

      Supprimer
    2. Ah mais la c'est l'objet qui compte. C'est différent. J'ai racheté cette année l'album de noël de Sharon Jones car je suis tombé raide devant la pochette au format 33t. Et le vinyle est vert...

      Supprimer
  7. Mais oui, le père Noel c'est une ordure.. y'a des trucs cinglés qui inondent les promontoires.. moi je suis plus en rogne contre les éditeurs, même si l'artiste accepte et collabore. ça m'a fait le même truc avec Dominique A.. avec "Vers les lueurs".. là y'a même eut 2 réédition, un avec bonus, un autre avec d'autre buns (reprise d'Yves Simon). C'est une évolution bizarre pour un artiste très "artisan" au début. Tiens, y'a Belin aussi qui vient de rééditer sa nouveauté avec un super bonus... dur.. heureusement il y a le net ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah oui bien sûr l'artiste n'est pas le seul en cause. ..
      Et pour Dominique A, ses rééditions de 2012 me branchaient bien mais j'avais déjà la plupart des originaux alors. ..:(

      Supprimer
  8. Dans ce genre de pratiques "mafieuses", on pourrait également citer Led Zeppelin qui, plusieurs décennies après leur sortie, nous propose des éditions "remaster" sans grand intérêt (sinon financier)

    RépondreSupprimer