samedi 8 octobre 2016

Une libération...

Résultat d’images pour the divine comedy libération


The Divine Comedy: Liberation (1993)

La même année, je découvre Dominique A et The Divine Comedy, grâce à France Inter (chez Bernard Lenoir), et je les verrai d'ailleurs tous les deux en concert le même soir, dans un vieux cinéma d'à peine 50 places... c'est la seule fois où je pourrai approcher Neil Hannon pour qu'il me signe l'affiche du concert (qui est la pochette (top!) de l'album en XXL), et je lui prendrai également un superbe picture-disc que je garde bien précieusement...

Mais avant ça il y eut la découverte de l'album, à travers la chanson "Europop" qui n'est pas vraiment représentative du style du grand Neil...
En 1993, après le grunge, après le rock, cette musique paraît complètement surréaliste, cette pop de chambre aux mélodies inoubliables me fait entrevoir autre chose d'un peu moins formaté, et l'utilisation d'instruments longtemps oubliés par la pop comme le clavecin, les cordes et quelques cuivres permettent une variété d'arrangements qui sort un peu des sentiers battus...
Je me souviens d'un critique qui avait dit que ce premier album était un peu comme un best of de tout ce dont était capable The Divine Comedy, vu la variété de styles représentée... il n'avait pas complètement tort puisque les albums suivants seront plus homogènes...

Et sur ce disque se trouve ce qui reste peut-être bien comme sa plus grande réussite, ou ma préférée tout du moins, la parfaite "Your Daddy's car"...






13 commentaires:

  1. ah, tu es comme mon guitariste, tu écoutais déjà Lenoir quand j'étais encore sur Fun Radio !
    d'où ces découvertes précoce... concernant Divine Comedy, ce n'est pas trop mon truc (je n'aime vraiment que Regeneration, leur disque le moins représentatif). Mais j'ai vécu il y a deux ans un concert très agréable en festival. Et ce Neil Hannon, quel charisme !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Regeneration " est celui que je connais le moins bien ... j'ai été une grande fan puis moins et c'est un peu revenu !
      Et l'ecoute de Lenoir m'a permis de découvrir tellement de trucs à cette époque. ..:)

      Supprimer
  2. Je connais pas du tout The Divine Comedy, à part celui de cette année et de vagues souvenirs d'un morceau par-ci par-là. Europop m'a donc intrigué, j'étais resté sur la musique de chambre, y'a un peu de ça mais dévié façon Pet Shop Boys. Faut que je creuse ce groupe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ben j'ai pas mis non plus le titre le plus représentatif de l'album !!
      Je n'ai pas encore écouté le nouveau, mais ça doit être sans grande surprise !!

      Supprimer
  3. Coucou.. je viens sur ton blog via Google :(.. bref, tjrs dans l'impasse. Je suis sur le nouveau en ce moment, j'adore sa voix, son écriture, ceci dit mon grand préféré des Divine c'est "Regeneration" et "mastermind" que je passe en boucle.
    1993 !!! l'est plus tt jeune le Neil ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si il n'a pas encore 50 ans donc on peut dire qu'il est encore jeune ! Ah ah, il a commencé jeune. ..
      Pas encore écouté le nouveau et "Regeneration "est celui que je connais le moins. ..pourtant il est pas mal aussi. ..

      Supprimer
    2. oufff, je suis donc encore un jeunot :s :D

      Supprimer
  4. Ah France Inter, les 90's, "C'est Lenoir" et ses Black Sessions devenues mythiques pour certaines. Quel apprenti (Indie)rocker, adolescent dans les années 90's, n'a pas fait ses classes avec Bernard Lenoir et son émission ?? Combien d'artistes indé découvert grâce à lui : Dominique A, James, Pulp, House Of Love, Radiohead, Yo La Tengo, Moose, Tindersticks, Swell, Ride, Grandaddy.....et Divine Comedy justement. Avec le mag Les Inrocks, l'émission "C'est Lenoir" a été pour moi mon université (populaire) musicale.

    Ce premier album de Neil Hannon a été une sacré claque. Un type, qu'on imaginait à l'époque seul dans sa chambre, bâtissait en solo de véritables cathédrales pop et baroque, avec des instruments inhabituels. Une référence pour beaucoup.
    Sacré chance de l'avoir vu en concert avec Dominique A, de plus dans une si petite salle et de l'avoir côtoyé ! La classe, quel souvenir j'imagine !! Malgré que j'aime bien ce "Liberation", je connais mal sa carrière. Bizarrement, je n'ai pas d'autres LP de lui.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! J'avais dans l'idée de parler de ses albums justement, j'ai été très fan à ses débuts. ..
      Eh oui Lenoir et les Inrocks, essentiels à cette époque pour découvrir toute cette scène inde. ..;)

      Supprimer
  5. Les Inrocks l'avaient effectivement bien poussé sur le devat. Je l'ai un peu laissé tombé ces dernières années, mais Devant avait vanté Absent Friends (que les Inrocks ont mis dans leur Spécial 100 meilleurs disques anglais sorti il y a 15 jours). Donc suite à ça, je m'y suis remis.
    J'aime toujours cet album (l'idéal serait qu'ils contienne les 4 ou 5 perles de Promenade). J'ai réecouté Casanova, et j'aime moyennement, je crois que j'ai jamais été emballé par celui-ci. Il y a de bonnes choses mais ça manque de légèreté.
    Regéneration est bon également. Tout ça mis bout à bout, ça fait plutôt une discographie consistante, en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a du bon dans tout !
      "Casanova " peut paraître un peu too much aujourd'hui mais je l'adorais à l'époque !!
      Merci de ton passage !

      Supprimer
  6. mais commmmeeeeent je ne suis pas venu avant remercier, tout ce qui touche "Divine..." Le classieux comme il faut
    Tout j'aime tout (ou presque, "Fin de Siecle" m'a un poil moins enthousiasmé) Et puis il y a ces chansons régénératrices quand j'ai besoin de vitamine C: "Tonight we Fly" plus recemment le "Mutual Friend" à voir sur YOUTUBE, la p'tain de chemise qu'il a. ET puis tiens dans "casanova" - mon premier découvert - "Through a Long & Sleepless Night" et son air de Bowie sans oublier l'explosion finale. Pour finir? Anecdote: "Songs Of Love" est le générique de la série loufoque anglaise "Father's Ted" grand comme du Monty Python. mais DEVANT? Et le papier de Chris? Je ne dirai rien, jaloux que je suis de savoir qu'elle l'a vu, + autographe + + + Haaargh ça m'énerve tiens ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Ah ah comment ? Tu ne l'as jamais vu en concert ?! :D
    3 fois pour moi, pour les 3 premiers albums, ensuite j'ai arrêté. ..mais il passe par chez moi en novembre alors je me tâte. ..;)
    C'est vrai que je m'étonnais de ne pas te voir ici, j'aime tout également, ou presque. ..

    RépondreSupprimer