mercredi 29 juin 2016

Melancholia...

Image result for pascal bouaziz haikus

Pascal Bouaziz: Haïkus (2016)

De l'art du contrepied... troisième projet connu à ce jour du leader de Mendelson, ce premier album de Pascal Bouaziz se révèle être tout le contraire de son récent Bruit Noir...

Ces haïkus sont de petites vignettes mélancoliques à ranger pas loin d'un certain folk rock indé américain, lancinantes et répétitives, à la fois dans les paroles et la musique...
La présence d'un piano et d'une seconde voix féminine apportent un peu plus de luminosité à l'ensemble et rendent ce "Haïkus" beaucoup plus accessible que les disques précédents et pourrait même permettre à cet artiste exigeant de toucher un plus grand public, peut-être...

Album assez court et (presque) tout en douceur porté par une voix toujours aussi proche du chuchotement, qui lorsqu'il consent à la pousser un peu dans les aigus fait d' "Encore envie" une des belles réussites de ce deuxième album en moins d'un an, qui confirme la prolificité d'un artiste majeur de la chanson d'ici...

Un petit clin d'œil et un grand merci à Thibault, l'excellent Sémaphore...







mercredi 15 juin 2016

Le jour et la nuit



Movietone: Day And Night (1997)

Tendez bien l'oreille...ou vous pourriez passer à côté de la voix de la chanteuse...

Groupe oublié des années 90, fondé par deux filles, aussi membres d'autres groupes comme Flying Saucer Attack ou Crescent (encore plus oublié...) et occasionnellement rejointes par d'autres membres des mêmes groupes, Movietone fait partie de cette mini vague post-rock (si l'on veut) venue d'Angleterre et malheureusement disparue aujourd'hui...

Je qualifierais plutôt ce deuxième album, perdu tout seul dans ma discothèque, de folk légèrement atmosphérique éthéré, qui m'évoque toujours des images de bord de mer (froide), sans trop savoir pourquoi...

A base de piano, guitare, clarinette, violon et quelques percussions (la batterie se faisant très rare), la musique n'est pas que mélodie, elle n'hésite pas à aller vers quelques distorsions qui rompent un peu avec la tranquillité (pour ne pas dire monotonie) de l'ensemble...

La belle pochette est à l'image de la musique, épurée, et c'est toujours plaisant, aujourd'hui comme hier...



mardi 7 juin 2016

Dans les filets de...



Joasihno: Meshes (2016)

Que peut-on écouter en 2016 en musique électronique... qui ne lasse pas au bout d'un quart d'heure...?
Je crois bien avoir trouvé un exemple, ce troisième album d'un duo allemand comprenant un musicien de The Notwist m'a ravi dès la première écoute...

D'une douceur bienvenue, sans prétention, à base de bleeps et d'autres petites choses, de rythmiques qui restent soft même si on peut parfois entendre un beat techno un peu plus soutenu et de voix épisodiques, cet album m'évoque un peu aussi des vieux trucs... et c'est sans doute pour ça que je l'apprécie finalement...
Pas de révolution musicale ici, je ne sais d'ailleurs pas s'il pourra y en avoir d'autres mais peu importe, faire de belles choses avec ce qu'on a, c'est pas mal aussi...
Et le morceau qui m'aura convaincue se trouve vers le milieu d'album, cet "EFOM" un brin nostalgique qui est tout ce que j'aime...