mardi 5 avril 2016

No Futur...



Mendelson: L'avenir est devant (1997)

Fin 1996...sur la compilation de rentrée des Inrockuptibles, au milieu de choses plus ou moins biens, se cache une chanson étrange et terrible qui m'accompagne depuis.... cette "Je ne veux pas mourir" avec laquelle Mendelson apparaît...

Printemps 2016... presque 20 ans plus tard, le label local Ici D'ailleurs décide de ressortir en vinyle les disques du groupe... et je tombe sur ce premier album à côté duquel je ne peux pas passer...
Un beau coup d'essai, aux paroles que je trouvais déjà bien pessimistes (pour être gentille) à l'époque, et qui sont sans commune mesure avec ce que le groupe propose aujourd'hui (c'est dire...) et qui représentaient bien un peu de l'état d'esprit de cette (ma) génération (et ça je l'avais dit aussi pour Bruit Noir...)

Quant à la musique, sobre et intimiste, autour de guitares et de cuivres, sans batterie, dans une sorte de folk (du pauvre) à la française... est peut-être ce qu'ils ont fait de plus mélodique... pour un résultat qui ne fait pas son âge...





13 commentaires:

  1. Je connais très très mal Mendelson et découvre ce morceau, mais j'aime beaucoup. Ca me rend curieux du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas pouvoir juger sur pièces ! 😉

      Supprimer
  2. J'avais peur que ce soit trop déprimant mais non ça me va. C'est entre Biolay période "A L'origine" et Katerine période "Les Créatures", j'aime bien :)
    Y'a de la batterie quand même, on entend les balais sur le charleston ou plus probablement la cymbale ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des percus, oui. .. ta comparaison me paraît bien bizarre par contre. .. ! 😉

      Supprimer
    2. Ah quand même :
      Biolay https://www.youtube.com/watch?v=jba_RBwJm0U
      Katerine https://www.youtube.com/watch?v=OFoluwJZ6fE

      C'est ptet le filigrane des influences Gainsbourg et jazz... Le timbre qui peut rappeler celui de Biolay. Ce côté free inquiétant et sombre qui soutient des paroles désabusées. J'en sais rien pour moi c'est évident mais peut-être que c'est très perso comme jugement, assez subjectif en tous cas :)

      Supprimer
  3. Katerine, je trouve pas trop, mais Biolay, je suis d'accord (pour le timbre, effectivement, et la rythmique).
    Avec un côté Bashungo-Gainsbourgien aussi, évidemment.
    Très jolie découverte pour moi, merci Chris !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas. Le titre de la vidéo est d'une noirceur absolue. Très beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'étais pas sûre que ça puisse te plaire mais j'en suis ravie !

      Supprimer
  5. Merci pour ce rafraîchissement..mon Cd-R commençait à être tout pourrave. C'est une chance d'avoir un tel groupe par chez nous, tout est bon, même les virées solo. Mendelson devient une entité incontournable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi j'avais un pauvre Cd grave
      Maintenant j'ai un beau vinyle ! Et j'espère pouvoir me faire la suite de la discographie!

      Supprimer
  6. Merci, je n'avais pas ce first Mendelson. Son triple et éponyme album de 2013 est beaucoup plus sombre, plus Post rock mélancolique, nihiliste même !
    La galaxie Mendelson/Bruit noir se rapproche de Diabologum :spoken word lent, textes sombres et poétiques, ambiances urbaines...le must made in France !!
    Merci encore.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton avis toujours juste. .. et bonne écoute !

      Supprimer