vendredi 11 mars 2016

Un peu d'amour....


Get Well Soon: Love (2016)

Quoi de mieux que de parler d'amour, jusque dans son titre...?
Après quelques albums plutôt pas mal, ce "Love" constitue surement ce que le groupe a fait de mieux et pourrait bien finir par tourner en boucle par ici... 

Il suffit d'écouter ces mélodies, onze au total, qui accrochent toutes l'oreille dès la première écoute et se laisser bercer par ces (pop)-songs, de format classique mais avec une belle diversité instrumentale (un peu de cordes, un peu de cuivres, des choeurs...) pour se convaincre qu'on a là un bel album de ce début d'année....
Le bien nommé "It's love" se révèle être le titre le plus marquant et peut-être le plus entraînant de l'ensemble avec "Marienbad"... c'est un de ceux que je préfère... et le tout se termine sur une très belle chanson, lyrique, "It's a fog"...



13 commentaires:

  1. Je m'y prépare, c'est ma prochaine chronique, peut-être même pour ce soir; C'est un album qui a pris un peu le temps de trouver son chemin. Ma surprise a été sur "I'm Painting Money" pas la meilleure mais son changement de registre a fait faire un bond à mon petit coeur, comme dans la grande période de "Divine Comedy". J'ai craqué sur la critique de Télérama qui a su trouver les mots pour que je m'y lance. "It's A Catalogue" est un drôle de titre qui jure un peu, comme si il fallait rebondir sur les succès des Daft Punk, un peu. Je lui souhaite une belle réussite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé aussi un(tout) petit peu à Divine Comedy mais j'ai omis d'en parler... j'avais lu aussi la critique du Télérama à sa sortie mais je ne l'ai pas relue avant d'écouter... par contre point de Daft Punk pour moi...! ;)

      Supprimer
    2. Le "It's a Catalogue" est un peu hors sujet, il transforme sa voix pour lui donner un air un peu Soul? En tout cas il ne le fais qu'une fois. Je me demande si ce n'est pas pour avoir un titre single?

      Supprimer
    3. Bon Iver plus que Daft Punk ;)

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le nom du "groupe" en tout cas. De l'optimisme modéré, c'est presque une déclaration politique de nos jours.))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et c'est une belle promesse de douceur...enfin pour cet album là...:)

      Supprimer
  3. Le plus étrange avec ce disque c'est la pochette. Sombre, grave, cruelle. Tout ça pour emballer des chansons "douces" !!! J'ai écouté l'objet et cela ne m'a pas fait vraiment décoller. Peut-être trop d'arrangements ! J'ai bien aimé Eulogy qui rocke un peu plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, c'est la pochette le plus bizarre dans l'histoire... Trop d'arrangements tuerait-il l'arrangement? ;)

      Supprimer
  4. J'avais adoré le premier "Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon" (n°8 de mon top albums 2008) ! Et bizarrement, je n'ai pas vraiment écouté le suivant "Vexations" (2010) et carrément pas "The Scarlet Beast O' Seven Heads" (2012). Mais j'ai renoué avec Konstantin Gropper alias Get Well Soon via ce somptueux "Love".
    J'ai également pensé à Divine Comedy comme référence, mais aussi à d'autres artistes capables de créer, en autarcie "dans leur chambre", de véritable cathédrale pop et baroque, une musique d'une extrême préciosité et raffinement.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...comme San Fermin peut-être, un peu?
      (Presque) comme toi j'avais pas mal écouté le 1er et le 2e un peu et puis c'est tout je crois bien, jusqu'à celui-là...qui est quand même différent des débuts je trouve...

      Supprimer
  5. Pareil que Francky j'en suis resté au "Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon" de 2008, j'ai jeté une oreille non convaincue sur celui-là il y a peu mais grâce à toi je vais retenter le coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des chœurs "beatlesiens" dedans!! Bon j'exagère mais c'est pour que tu l'écoutes!!! ;)
      Je ne pense pas qu'une écoute distraite le fasse sortir du lot, il mérite un peu plus d'attention (c'est comme ça que j'ai fait en tout cas...).

      Supprimer