lundi 29 février 2016

Yes Yes Yes



Beirut: No No No (2015)

Après avoir beaucoup aimé et écouté les deux premiers albums de ce jeune américain, la suite avait rapidement effleuré mes oreilles et avait poursuivi son chemin sans moi.

Une pochette plus pop, neuf titres courts et de bons échos, il n'en fallait pas plus pour se replonger dans cette musique originale apparue au début des années 2000...
La première écoute est positive, plus de pop, moins d'influences cosmopolites (enfin, c'était surtout les pays de l'est pour lui...) et toujours une belle utilisation des instruments...
L'album passe si vite qu'on ne peut que le réécouter... et y entendre un peu de Ben Folds, du High Llamas aussi! et sans doute plein d'autres trucs...

C'est léger, mélodique (très!) et mélancolique aussi... avec un très beau "At once".




14 commentaires:

  1. Ravi de te voir de retour sur ce blog, surtout avec ce disque, pour lequel je partage également le même avis que toi.
    Je vois que j'ai un peu le même rapport à l'artiste aussi : apprécié les deux premiers albums, lâché ensuite, avant de revenir vers lui avec ce No, No, No !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! :)
      Rien à dire puisque c'est tout pareil!!

      Supprimer
  2. En vacances sous les sunlights des tropiques. J'écoute ça dès mon retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oh petit chanceux!! L'album t'attend bien au chaud!

      Supprimer
  3. L'ai rangé trop vite ce disque, m'avait bien plus à sa sortie. D'ailleurs j'ai vu hier qu'il vient de sortir un nouvel album en collaboration avec The National, va falloir que je le chope.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà?! J'attendrai que tu en parles alors!! ;)
      Celui-là n'est pas si vieux mais c'est bien de faire un petit rappel de temps en temps...

      Supprimer
  4. Je l'avais bien aimé aussi celui-là comme tu le sais. Si les deux trois chansons un peu molles l'avaient moins été, on aurait eu un très bon disque :)
    Content de te revoir aussi, mais je sais ce que c'est les périodes sans publier, on n'est pas très homogènes sur la fréquence de publication nous-mêmes.

    Bon disque en tous cas, une agréable surprise. Parce que en fait je ne connaissais pas énormément ce groupe avant. Quand il y avait toute la hype autour des premiers albums je me disais "mouais c'est le groupe indé avec la trompette", et je trouvais ça sympa sans plus alors j'ai pas du plus creuser que un ou deux singles. Donc des années après, c'est une belle surprise que ce disque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil...
      Ah ah "le groupe avec la trompette"...bon c'est quand même un peu plus (intéressant) que ça...si tu as le temps...;)

      Supprimer
    2. Oui oui je sais ^^ C'est le défaut de la surproduction musicale on est obligés de faire des choix et parfois des groupes intéressants passent un peu à la trappe alors qu'ils auraient mérité plus de temps d'écoute.
      Et puis j'ai eu une période un peu snob à ce moment là (sortie des 1ers albums) ^^

      Supprimer
  5. Tout d'abord, super content de te retrouver ici, de voir à nouveau de l'activité sur ton blog.
    J'aime bien Zach Condom alias Beirut et j'en possède plusieurs : les 2 premiers LP que tu as cité mais aussi "Elephant Gun" EP (2007), l'électro-folk "March of the Zapotec and Realpeople Holland" (2009) et son avant dernier LP "The Rip Tide" (2011), un album de bonne tenue orienté Folk-pop.
    Nouveau projet : 1 membre de Beirut/Sufjan Stevens (Benjamin Lanz, cuivre), avec le batteur et le bassiste de The National, auraient monté une nouvelle formation LNZNDRF. Mais contrairement à Beirut, il ne serait pas question de World-folk/pop, plutôt de Prog' rock/Kraut.
    Merci pour cet envoie que je vais découvrir !!!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Francky, tes mots me font bien plaisir...!!
      J'ai du tout écouter de Beirut mais plus les débuts quand même, je ne connais pas bien l'avant-dernier, mais j'y reviendrai du coup...
      Et pour le nouveau projet, ça doit être ce dont parlait Charlu...à voir!

      Supprimer
    2. De rien, c'est sincère....
      Pour le projet, c'est bien ce dont Charlu a parlé en commentaire. Je n'avais pas capté.
      "The Rip Tide" (2011), je te l'envoie de ce pas.
      A +

      Supprimer
  6. Je n'ai pas trop accroché à la musique. Par contre, la vidéo est à tomber par terre. Les groupes qui osent se moquer d'eux-même ne sont pas légion et méritent le plus grand respect

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Merci de ton retour Keith!! ;)
      Et je partage ce que tu dis...

      Supprimer