lundi 14 décembre 2015

Rose machine

Afficher l'image d'origine

Reservoir: Pink Machine (1997)

En 1997, le magazine Magic a dit que ce disque était (vraiment) très bien...j'ai donc suivi son conseil... à cette époque je pouvais me permettre d'acheter un peu tout et n'importe quoi, sur la foi d'une critique (que je pouvais aussi sur-interpréter...) ou d'une envie... ce qui fait que je possède quelques disques qui sortent rarement de mes étagères parce que l'écoute ne s'est pas révélée si géniale que ça...

Je suis retombée sur celui-là en faisant du rangement, je l'écoute une ou deux fois généralement et je le range en n'en gardant aucun souvenir...pourtant il n'est pas "raté", il possède même un ou deux morceaux vraiment réussis mais il reste anecdotique, une petite curiosité de ma discothèque...

Ce sont donc huit titres d'une pop-rock indé américaine composés par un batteur (je dis ça parce que la batterie est très présente...) qui sonne bien de son temps, c'est sympa mais....heureusement il y a deux titre qui élèvent le tout: "Weight of the world" et ses nappes synthétiques pas très loin d'un Brian Eno... et "Air Coryell", qui avec ses huit minutes entre pop et electro (si si quand même) peut faire planer l'auditeur...

Je crois bien que "Pink Machine" est resté sans suite et que son auteur est tombé dans l'oubli...





4 commentaires:

  1. La chanson du clip est assez "étrange" avec une rythmique très marquée par rapport au piano et la voix. Mais ce n'est pas déplaisant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques bons passages c'est vrai...je ne sais pas si tu y trouveras ton compte...

      Supprimer
  2. Bien sympathique ce morceau, mais effectivement, on sent que l'artiste n'en a pas beaucoup sous la pédale, et que ça risque de s'essouffler sur un disque entier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai choisi un des meilleurs morceaux...:)
      C'est peut-être pour ça qu'il n'a pas persévéré...

      Supprimer