lundi 10 août 2015

Des chansons nomades...


Stephan Micus: Nomad Songs (2015)

Se réveiller un matin d'été où il fait déjà chaud et trouver au courrier le nouvel album de Stephan Micus....
Se dire que la journée commence bien...
Entendre les petits oiseaux dehors qui accompagnent idéalement cette musique bienfaisante pour l'esprit telle une bulle éloignant du monde extérieur...
Une multitude d'instruments du monde entier dont les célèbres flûtes Nay et Shakuhachi qui sont un peu sa marque de fabrique, pour moi tout du moins.... pour onze titres à dominante instrumentale dans un style épuré parce que chez Micus il n'y a jamais de surcharge, juste le strict minimum...
Et quand il chante, sa voix qui ne change pas nous transporte loin d'ici, dans des paysages désertiques, à l'image de sa pochette...


11 commentaires:

  1. Oh! J'aimerais bien que tu m'envois la perle si tu veux bien. J'adore cet homme.

    RépondreSupprimer
  2. Oh viii, moi aussi :D C'est un artiste à écouter sans qu'on puisse faire abstraction du milieu qui nous entoure, ici ou ailleurs.. lui c'est surtout ailleurs et un peu partout. C'est une bonne nouvelle cet opus..tjrs chez ECM ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne t'ai pas oublié Charlu voyons!! Eh oui, toujours chez ECM, gage de qualité, n'est-ce pas?! :)

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai désolé..me suis emballé comme un gosse à la vue de cette nouveauté :D
      ECM me flingue..surtout en mode paysage comme ici.

      Merccciii la bidulle

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'était déjà fait avant que tu commentes!! Comme ça j'ai le plaisir de te revoir ici...;)
      Quand je l'ai reçu j'ai pensé à toi (tu m'en avais un peu parlé)... la pochette devrait te plaire...., ECM soignant toujours ses visuels, du coup je suis un peu frustrée parce que c'est un cadeau pour mon frère donc je vais devoir m'en séparer...:)

      Supprimer
    2. C'est vrai que tu m'avais parlé que c'est ton frère qui t'avais fait connaître Miccus. Franchement, maintenant, c'est quasiment aussi jouissif qu'un Arvo Part, Miccus. Merci.

      Supprimer
  4. Merci pour cette magnifique oeuvre d'art sonico-onirique !! Je ne connaissais Stephan Micus que de nom. De plus édité chez ECM, gage de qualité et d'originalité !!!
    Un voyage musical assuré, aux confins de la rêverie et du dépaysement.
    Merci encore.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que ça te plaise... il a une vingtaine d'albums derrière lui, tu as encore de quoi faire!!! ;)

      Supprimer
  5. Il y avait la "musique du monde", ECM a inventé la musique de mondes imaginaires: (presque) toujours un bonheur...

    RépondreSupprimer