vendredi 21 novembre 2014

Un phare dans la nuit...


John Maus: We must become the pitiless censors of ourselves (2011)

Comme tous les ans je vais bientôt me plonger dans le numéro spécial fin d'année de Magic et mesurer tout ce que j'ai pu louper dans le monde de la pop ... en n'ayant toujours pas fini de lire celui de 2013 ...

Tout ça pour dire qu'en 2012 je lisais celui de 2011 et que la chronique de ce disque m'a suffisamment intriguée pour que j'y jette une oreille...
La pochette sombre ne reflète pas la musique, très electro-pop, à la limite du kitsch parfois, qui tranche avec la voix grave et par moments théâtrale, une façon de chanter héritée des années 80...

En l'écoutant, je pensais à Ariel Pink... avant de lire qu'il avait été un de ses musiciens, tout s'explique... son spleen, les mêmes mélodies et sons de synthés ressortis du passé avec un peu de réverbération, la marque de fabrique de pas mal de jeunes artistes des années 2000, sans doute leur fantasme des 80s...



6 commentaires:

  1. Je vais tenter le coup.
    Peut-être un peu trop pop pour moi sur la durée (j'ai pas écouté mais j'imagine), mais l'extrait m'est plutôt sympathique malgré tout.
    Merci, donc ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis un des meilleurs morceaux (à mon avis)... mais tente!

      Supprimer
  2. Une branchée dans un fuseau horaire décalé de UN An. Tu vois parfois le fuseau de DEUX ans peux te croiser;
    Là où je suis, je n'ai pas accès à ce disque (ma pièce de musique est squatté par un copain de mon fils, à cet age là on dort tard :-) )
    Mais je crois le connaitre un peu. A se revoir sur ce sujet, sans pour autant attendre que les planètes 2012 et 2013 se rencontrent

    RépondreSupprimer
  3. Bon, tu m'y fais regoutter. Il a beau être disque du mois, son effet sur moi, est un effet d'étrangeté. Moi qui adore les voix, je suis un peu frustré par son choix de chant lointain et de sa musique pop Electronique sans un morceau de gras dedans. Mias déjà "...and The Rain" me donne un peu tord. Je parle pas de la voix, comme si les anges vivaient en fait sous terre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca pourrait sembler anodin de prime abord mais finalement ça pourrait devenir addictif... d'accord avec toi pour la voix!

      Supprimer