mardi 26 novembre 2013

SUGAR SUGAR Une oeuvre narcotique, le type de drogue n'a pas d'importance



Harold Budd & Hector Zazou: Glyph (1995)

Pour ce thème que j'ai un peu réinterprété, je suis partie sur un synonyme de narcotique: calmant...mais je pensais surtout à apaisant...

A une époque où ça n'allait pas fort, il n'y avait que ce disque que j'arrivais à apprécier...mon frère l'écoutait en boucle à la maison...au fil des écoutes c'est devenu une musique qui me faisait du bien...
La voix, répétitive tel un mantra, racontait des histoires de "dragonflies" et de "lunar pool" (pour le peu que j'en comprenais...), mon imaginaire se retrouvait embarqué dans des contrées lointaines, et tout ça sans drogues...

C'est un disque plutôt ambient avec quelques rythmiques trip hop et quelques voix.
Il m'arrive encore de l'écouter aujourd'hui (entre autres pour ce Grand Jeu!) et il est toujours aussi apaisant pour moi...

39 commentaires:

  1. Dès le premier titre, j'étais déjà en overdose. Mais c'est vrai que ce disque est hypnotique, un peu flippant même.
    Je vais reprendre une dose de Motörhead pour me remettre !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que ça va te remettre!!!
      Merci d'avoir fait l'effort...;)

      Supprimer
  2. Alors là je note, inconnu alors que j'aime beaucoup les deux bonshommes. Merci du tuyau.

    RépondreSupprimer
  3. viii j'aime bien les Budd engourdissant.. avec Zazou, y'a un truc en plussss zzzz zzz zzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'approuve mais ne t'endors pas quand même!!

      Supprimer
    2. Hein quoi ??!!!! arrrfff trop fort ton truc :D
      Harold Budd et Brain Eno.. c'est du planant stratosphérique.

      Supprimer
  4. Comme Rabbit, je ne connaissais pas celui-là mais ça devrait me plaire et le début ma plait beaucoup... J'y reviendrais après le grand jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ravie de t'en faire découvrir un que tu ne connais pas!! ;)

      Supprimer
  5. Je ne connais point. Je vais découvrir cela avec plaisir. Un disque pour un ressenti, oui ça le fait bien. Ca me rappelle l'époque ou quand j'étais en colère j'écoutais Rage Against The Machine ... Et comme calmant ou anti blues ... presque tout le reste ! juste la musique me suffit.

    RépondreSupprimer
  6. Hello.
    J'ai bien croisé les noms mais je n'ai jamais écouté.
    A lire ta description je me dis qu'inconsciemment je savais ce que je faisais mais les narcos c'est chacun les siens hein !
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, je sais que c'était pas forcément les plus évidents!

      Supprimer
  7. J'attendais Zazou pour le thème au Nord, le voici pour le thème fumeux... A voir si ça fonctionne...
    Et, au fait, y a un lien ou pas ?

    RépondreSupprimer
  8. Les dandies se droguaient de certaines humeurs florales!

    RépondreSupprimer
  9. Total inconnu!!! On devient accro quand on y goûte?

    RépondreSupprimer
  10. Ok, je suis un peu décalé en temps et en heure.
    Budd est l'une de mes grandes addictions sonores, compositionnelles, de mise en espace...
    J'en suis plus que fan et d'ailleurs je retranscris méthodiquement ses pièces pour piano à tel point que je les mets systématiquement au programme de nombreux de mes élèves.
    Alors forcément, tu parles de cet album et hop, je pars en voyage avec eux.
    Budd-Eno, Budd_Roger Hammill, Budd & etc... en solo, en partenariat, Budd, c'est toujours merveilleux...
    Merci et bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci!!! Je connais surtout Budd & Eno parce que je connais surtout Eno!!! Pour le reste, pas encore...

      Supprimer
    2. Hier soir, retour du boulot, compter environ 40mn...
      Je fouille dans ma clé usb aux gigas presque irréalistes quand tu sais qu'il y a si longtemps je m'étais offert l'un des premiers walkman à K7 (une fortune !) avec un casque aux oreillettes orange criard (bon sous les cheveux longs on arrivait à le cacher)...
      bref, je fais défiler les dossiers et enfin !, oui, il est là, lettre H...
      Je repense à ton article, je ne trouve pas celui ci mais je me mets Luxa...
      J'ai mis plus de temps que prévu pour rentrer et ce n'est pas qu'à cause du camping de touristes (incroyable, y'en a encore en cette saison !...) qui m'a fait traîner sur la route de La Garde Freinet, enfin plutôt si, car je me suis dit que, finalement, les doubler, alors que je pouvais, grâce à leur lenteur d'escargots, profiter de cette musique magique, de nuit, au cœur de la forêt provençale, traversant la montagne (tout est relatif quand tu viens d'Isère...) des Maures.
      Je me suis donc rangé sagement, ai attendu le dernier morceau pour me décider à déboîter tranggggggquille et ainsi, jusqu'à la dernière note de ce paradis sonore, je suis arrivé calme et particulièrement serein at home...
      L'est pas belle la vie en Budd/Eno attitude ?...
      Merci.

      Supprimer
    3. Ah bah c'est super comme effet!!
      La route dont tu parles ne m'est pas inconnue, ma belle soeur habite dans ce coin, je connais un (tout) petit peu! ;)

      Supprimer
  11. Connais pas ce disque ni ce groupe d'ailleurs.
    Tu parles de réinterpréter avec ton choix car tu es partie d'un synonyme de narcotique: calmant. Mais en même temps, "calmer les angoisses de notre vie", n'est-ce pas un des buts (même inconscient) de la prise d'une substance. Et les antidépresseurs et autres médoc calmants ne sont-ils pas aussi des drogues, légales et sponsorisées par la Sécu !!!

    Merci car cette pochette, avec ces roses en gros plan, va bien compléter une série commencée mais postée il y a peu.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool pour te pochettes!
      Quant au thème il me faisait penser à des choses plus psychédéliques, c'est pour ça, je ne voyais pas trop...

      Supprimer
  12. Merci pour la jolie chronique, je ne connais pas le disque, je vais essayer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas les adresses de tout le monde mais au cas où, je l'ai mis dans Dropbox...
      J'espère que ça te plaira...

      Supprimer
  13. Cet Hector Zazou, dont j'entends régulièrement parler, il va falloir que je me décide un jour à le rencontrer !

    RépondreSupprimer
  14. Je ne connais pas. Pas fan d'ambient en général, mais à la lecture des comms et de ton texte, j'écouterai !

    RépondreSupprimer
  15. Très jolie découverte pour ma part. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin j'ai écouté que quelques morceaux sur Youtube, et je crains de ne pouvoir aller au-delà, mes recherches en ce sens étant restées vaines.

      Supprimer
    2. Ah, si tu as une adresse Dropbox je pourrai te l'envoyer...

      Supprimer
    3. Ca m'intéresse vraiment : elnorton hotmail.com (avec le arobase au milieu que je ne mets pas car, légende urbaine ou pas, j'en sais rien, mais on m'a dit que ça attirait les bots et risquait d'inonder la boite mail par la suite que de publier son adresse sur le net). Merci en tout cas =)

      Supprimer
  16. Même commentaire que pour Pulp... déjà "too little, too late" que j'étais pour écouter çà et çà ne s'est pas arrangé ma bonne dame !

    RépondreSupprimer