vendredi 12 janvier 2018

Un gorille chez les chats

Résultat de recherche d'images pour "alone with king kong the hardest step"


Alone With King Kong : The Hardest Step (2011)

Ce n'est pas tous les jours que l'on tombe sur un album 'parfait', par là j'entends réussi de bout en bout...ça n'est évidemment que mon avis mais je crois pouvoir reconnaître un (très) bon disque pop dès la première écoute...tout comme je sais instantanément, en lisant une chronique, si cela va me plaire ou non...
 Il n'est pas non plus évident de commencer par le meilleur titre parce qu'il faut pouvoir assurer derrière, et Mr Alone With King Kong remplit très bien cette mission...
"Down in the basement" donc est la chanson pop par excellence, dansante, joyeuse... ah non il y a aussi "That's too bad", avec un des textes les plus drôles qu'il m'ait été donné d'entendre depuis longtemps...ah bah non, il y a aussi "If somebody calls..."...
Même lorsque le tempo ralentit, l'attention ne baisse pas, les mélodies étant toujours soignées et enrobées de cuivres, violons, harpe et d'un peu d'électronique par Komparce (autre artiste du même label, ChezKitoKat)...
Voilà donc un de mes disques préférés à la bonne humeur contagieuse...


mardi 9 janvier 2018

Une petite déclaration...

Résultat de recherche d'images pour "france gall 1975"


France Gall : France Gall (1975)

Quand j'ai emménagé avec Mr Petite Boîte, j'ai fait connaissance avec sa (petite) collection de vinyles qu'il avait un peu récupéré de partout mais qu'il n'écoutait pas forcément, il y avait beaucoup de trucs anglo-saxons des années 70 et il est plutôt chanson française... il y en a certains que je n'ai encore jamais écouté non plus...
Parmi tout ça il y avait du France Gall, qu'il aime beaucoup (c'est dire s'il est triste....)
Moi ça m'allait, sans vraiment écouter..., pas besoin, il suffisait d'allumer la radio dans les années 80 pour avoir du France Gall ou du Michel Berger, c'est dire si je connais tout ça par coeur... et j'aimais bien, je crois que mes premiers 45 tours sont du France Gall d'ailleurs...

Aujourd'hui, j'écoute cet album et ce qui me saute aux oreilles est le don qu'avait Michel Berger pour les mélodies, enfin je le savais mais à force on ne fait plus forcément attention... le son de l'époque me fait forcément penser à Véronique Sanson, ils avaient un peu le même sens du groove, ce sont peut-être les deux artistes que je préfère de ces années...
Quant à France Gall, sa voix lumineuse a toujours fait que l'on se sente bien dans ses chansons, comme un baume au coeur...dont on ne se lasse pas...


jeudi 4 janvier 2018

Des cygnes, des aveugles...

Résultat de recherche d'images pour "swans soundtracks for the blind"


Swans : Soundtracks For The Blind (1996)

J'avais oublié...à force d'écouter ce qui se fait aujourd'hui, je néglige ce que j'ai sur mes étagères... je n'ai que ce CD des Swans, conseillé par mon disquaire de l'époque qui avait du me dire que c'était le meilleur...bien loin de ce que le groupe propose désormais...
C'est un double album, et il est magnifique, sans doute l'un des disques les plus tristes que je possède...
Les Swans ont toujours délivré une musique intense que l'on ne peut écouter distraitement..."Helpless child" en est un exemple, un quart d'heure souvent répétitif mais aussi poignant... la voix de Michael Gira n'y étant sans doute pas étrangère...tout comme ce don pour les mélodies glauques qui peuvent parfois prendre aux tripes...
Il y a aussi des choses un peu plus légères, "Volcano" et sa rythmique presque techno pop chanté par Jarboe ou "Red velvet wound"...
Aujourd'hui cette musique serait peut-être qualifiée de post rock, avec ces lentes montées représentatives du genre... mais je ne me souviens plus de ce qu'on en disait dans les 90s, je sais juste que c'était assez difficile à trouver et donc plutôt cher, c'est pourquoi je n'ai pas poussé plus loin dans la discographie...et pourtant j'aime beaucoup tout ce que j'ai...


vendredi 22 décembre 2017

Mortel

Résultat de recherche d'images pour "necronomidol deathless"

Necronomidol: Deathless (2018)

La p'tite boîte est déjà en 2018 puisque cet album n'est officiellement pas encore sorti en France...
Comme pour l'album précédent dont j'avais parlé il y a quelques mois, la pochette est très jolie...et le vinyle plus encore, d'un beau vert marbré...

La musique est dans la droite lignée de ce que le groupe fait depuis quelques années, de ce que j'en connais tout du moins. Il y a toujours ce gros son, de guitares et de rythmique, qui lorgne un peu plus vers une pop synthétique...le tout est très efficace, toujours mélodique et se trouve contrebalancé par la douceur des voix des cinq jeunes filles....comme sur "Chungking redline" aux riffs de guitare presque éthérés... ou la berceuse un peu bancale "Hexennacht"...




jeudi 14 décembre 2017

Aloha!

Résultat de recherche d'images pour "aloha home acres"


Aloha : Home Acres (2010)

Il fut un temps où j'avais un (mon) disquaire favori, j'en ai déjà parlé... puis je n'en ai plus eu, il a disparu, comme la plupart..alors j'ai acheté un peu moins de disques (de vinyles tout du moins)... et puis j'en ai retrouvé un...Cela faisait des années que mon frère me tannait avec ça en me disant qu'il y avait un chouette magasin dans la région avec un disquaire qui avait également un blog sur les trucs du coin, mais je lui répondais "ouais bof de toutes façons j'achète plus grand chose..."...bref, un jour je me suis décidée....depuis, mon portefeuille et Mr Petite Boîte n'en sont pas toujours ravis...

Tout ça pour dire que cette belle découverte provient de chez mon gentil nouveau fournisseur, que je n'avais jamais entendu parler de ce groupe et qu'un magazine comme Magic aurait du trouver ça génial...puisque moi je trouve ça génial!
C'est de l'indie pop à guitares, avec du piano, du xylophone et une belle voix au timbre doux...ah et les chansons sont toutes très belles...comme "I'm in trouble" par exemple...
Le groupe est américain et a sorti quelques albums, tous très réussis...et je trouve qu'il mériterait vraiment d'être plus connu...



jeudi 16 novembre 2017

L'album au papillon

Résultat de recherche d'images pour "barclay james harvest XII"


Barclay James Harvest : XII (1978)

Sans Charlu (merci...) je n'aurais sans doute jamais parlé de ce groupe et bien que j'ai récupéré ce disque de la discothèque de mon père, je ne l'écoute pas ou très rarement (comme maintenant...)...parce que ça me rend tristounette...

C'est donc un souvenir d'enfance, la pochette surtout qui m'a toujours intriguée...(et que j'ai toujours trouvé belle)... et à la réécoute si la voix du chanteur me paraît tout de suite familière je ne me souviens pas de la plupart des morceaux.. sauf "Berlin", "The closed shop (fact)" et "Nova lepidoptera (science fiction)" évidemment, je pense que ce sont les plus connues...
Je m'attendais à écouter un album de rock progressif mais non, du coup je suis déçue... je croyais que le groupe évoluait dans ce genre mais c'est plutôt rock avec un petit côté pop 70s parfois...
BJH est rarement cité dans les incontournables...dois-je en déduire qu'il fait partie des groupes mineurs...?
Ca me fait parfois penser à Supertramp, surtout au niveau des voix et de la qualité des mélodies.... c'est quelque chose que je partageais avec mon père je pense, ce goût pour les morceaux bien foutus...

Voilà, c'est le seul album que j'ai, à moins que Charlu ne me fasse découvrir autre chose....



jeudi 9 novembre 2017

Un challenge...

Résultat de recherche d'images pour "husker du zen arcade"


Hüsker Dü : Zen Arcade (1984)

Tout d'abord je dois remercier Charlu, Till et Jeepeedee pour leurs chroniques de cet album et EWG pour la découverte et le petit challenge qui m'était entre autres adressé...

Je craignais un peu un truc à la limite de l'inaudible en lisant Charlu, ... mais non, j'ai déjà écouté bien pire... j'ai trouvé ça pas si mal en fait, mais je suis rarement déçue par les choix d'Everett...

C'est donc un groupe que je n'ai jamais écouté, pourtant ce n'est pas faute d'avoir vu leur nom régulièrement cité par tout (ou presque) le rock indé américain que j'écoutais dans les années 90, Nirvana, Sonic Youth, Pixies etc.... mais bizarrement j'associais ce nom à un groupe des années 60 ou 70...j'était loin du compte...
D'ailleurs je trouve que l'album sonne très 90s, d'où sans doute la grande influence qu'il a eu sur la génération suivante...

Vingt-trois titres, ça pourrait sembler beaucoup mais les morceaux sont plutôt courts et variés et ne donnent pas l'impression d'un trop plein... il y a des tucs plus acoustiques, ou plus soft, ce que mes oreilles préfèrent désormais, et d'autres plus énervés assez efficaces...leur côté punk sans doute...

Vu d'aujourd'hui, je n'arrive pas à me rendre compte de l'effet qu'il a pu produire en 1984 mais je ne doute pas de son caractère culte...