lundi 18 février 2019

Une belle pyramide


Total Victory: The Pyramid of Privilege (2019)

Il est temps de se décrasser les oreilles et de se réveiller, le printemps arrive et avec lui quelques bons disques, pas beaucoup... mais il en est un que je ne pouvais laisser passer, la réédition du 1er album de ce groupe trop méconnu dont j'ai déjà parlé à deux reprises...

J'aurai un peu découvert les quatre albums de Total Victory dans le désordre en suivant leurs parutions rendues possible par le (toujours au top) label Specific Recordings et même si j'ai un préféré parmi eux, le tout forme un ensemble indispensable pour les adeptes de ce rock un peu rêche mais toujours mélodique, puissant mais capable de moments plus apaisés...
On pourrait dire que dans ce 1er album on entend ce que le groupe va devenir ou ce vers quoi il va se diriger, ...  c'est vrai mais ce n'est pas un brouillon, il tient très bien debout tout seul et a déjà son style... il suffit d'écouter le 1er titre "Fiat Lux" pour s'en rendre compte...

A l'heure où le petit monde de la musique s'enflamme pour Idles ou maintenant Fontaines DC (ce qui m'échappe totalement...), il serait bien pour une fois de laisser trainer ses oreilles sur cet album et plus largement sur ce groupe tout autant méritant sinon plus...


vendredi 25 janvier 2019

Un EP en 2018


Aphex Twin: 'Collapse EP'



Aphex Twin: Collapse EP (2018)

Parler d'Aphex Twin pour la Petite Boîte c'est toujours un peu évident... le truc incontournable à un moment ou un autre... je n'avais pourtant pas prévu d'en rajouter sur celui-là parce qu'Alex de lapopdalexandreetetienne.blogspot.com avait déjà  dit tout ce qu'il y avait à dire dessus...

Mais comme j'y reviens très régulièrement  et qu'il fait partie des plus belles choses qu'il m'ait été données d'entendre en 2018, je tenais à en dire un petit quelque chose...
Il m'arrive d'écouter un peu ce qui se fait en electro et même si je découvre parfois des albums pas mal, rien n'atteint le plaisir que peut me procurer la musique d'Aphex Twin...

Retrouver ces sonorités si caractéristiques, ces couches vocales et musicales superposées, ces rythmiques concassées et cette profondeur dans le son pour un résultat souvent très mélodique sont ce qu'il y a de plus trippant à sortir de mes enceintes... 
Le son de cette electro en 2018 est plus teinté de hip hop à certains moments et de voix que par le passé ... et la petite merveille se trouve à la fin de cet EP (version vinyle), cet "Abundance 10 edit" qui me scotche à chaque fois et que je pourrais écouter en boucle indéfiniment...





jeudi 10 janvier 2019

Best of '18...



Alone With King Kong: Bedroom-sized doomsday (2018)

Le peu de fois où l'on m'a demandé quels étaient mes albums favoris de 2018, celui de Alone With King Kong a toujours été cité (sans idée de classement parce que je n'aime pas ça, tout comme je n'aime pas mettre de notes et encore moins pour des disques, ce pourquoi je ne fais pas de tops de fin d'année...)...

J'avais adoré le 1er album (dont j'ai déjà parlé...) et celui-ci est arrivé par surprise (grâce à de très chouettes personnes..) ...j'ai eu deux secondes d'appréhension avant de l'écouter, la peur d'être déçue par un 2e album pas à la hauteur (ce qui arrive souvent...)... ça n'a évidemment pas été le cas...

J'ai rarement écouté un aussi bon disque cette année (ça c'est dit, je n'ai pas trouvé l'année 2018 si exceptionnelle que ça...), rempli de "pop songs" mélodiques et immédiates comme on n'en fait plus trop sans vraiment de moments plus faibles, chaque titre a son charme...
C'est donc de la pop à guitares, même s'il n'y a évidemment pas que ça (un peu d'électronique, du piano, un peu de cuivre...), avec un son bien plus profond que précédemment et des arrangements au top qui permettent d'apprécier la richesse des différents titres.
J'ai évidemment mes chouchous, ces "Crooked ground crooked ground" et "Lago" qui me font dire que non, décidément, je n'ai rien écouté de plus prenant et réussi cette année...


https://specific.bandcamp.com/track/all-the-best

samedi 5 janvier 2019

Rattrapage






Bill Ryder-Jones: Yawn (2018)

Une impression de familiarité,  comme un retour à la maison, l'endroit où l'on se sent le mieux... c'est ce que m'inspire le dernier album de Bill Ryder-Jones ( le 4e), l'ancien guitariste du groupe The Coral, que je n'ai jamais apprécié plus que ça d'ailleurs ...

La maison c'est bien évidemment ce son indie pop 90s pour moi avec ces guitares légèrement distordues et omniprésentes mais comme en retrait pour ne pas submerger la voix traînante du chanteur, parfois secondé par une voix féminine ou un violoncelle... Certains titres sont plus acoustiques mais la même mélancolie habite l'ensemble ...
J'ai découvert cet album il y a quelques semaines seulement et c'est assurément une des belles réussites de l'année 2018 qui me semble être un peu passée inaperçue...



lundi 31 décembre 2018

Crooner



Benjamin Biolay & Melvil Poupaud: Songbook (2018)

Quand le plus grand songwriter de ma génération s'acoquine avec l'acteur le plus discret de sa génération (c'est à dire la mienne, toujours...), d'ailleurs il suffit de l'entendre chanter pour s'en rendre compte, cela donne un album plaisant au premier abord, parce qu'un album de reprises c'est comme une récréation, pour les artistes comme pour les auditeurs...qui se bonifie avec les écoutes néanmoins... parce qu'il y a cette voix, toujours...et comme Biolay se reprend lui-même (ses propres chansons ou celles pour Vanessa Paradis) avec une orchestration plus acoustique, ça ne peut que parler aux adeptes du monsieur... Il y a aussi du Salvador (mais c'est quand même du Biolay avec Keren Ann...) et du Julien Clerc entre autres...et un clin d'oeil à L'Affaire Luis Trio en fin de disque...
Ils font presque tout tous les deux et quand on sait que l'album est issu d'une tournée toujours en cours, on ne peut qu'envier ceux qui auront la chance de les voir en concert....
Biolay fait son crooner et même si des fois la voix flanche un peu, ce côté délicieusement suranné, comme on peut le voir sur la magnifique pochette ne peut que me ravir en cette fin d'année... 



samedi 29 décembre 2018

HELP

Amis blogueurs j'ai besoin de votre aide,  j'ai supprimé sans faire exprès mon dernier article et je ne sais pas si je peux le retrouver...😣
Merci

dimanche 16 décembre 2018

Air Classic

Résultat de recherche d'images pour "air moon safari"


Air: Moon Safari (1998)

Cet album a 20 ans... je n'y ai pas du tout pensé quand je l'ai sorti de son étagère pour l'écouter aujourd'hui mais effectivement il a déjà 20 ans... et j'apprécie toujours autant son écoute, malgré tout ce qu'a fait Air depuis (en mieux ou en moins bien...)... la magie des premiers albums sans doute...
"Moon Safari" est ce qu'on appelle un disque important, pour la musique en général et française en particulier puisqu'on l'a longtemps rattaché à la French Touch (je me suis toujours demandé pourquoi...) alors en pleine explosion mondiale...
J'ai découvert Air avec "Premiers symptômes"  et j'étais sans doute impatiente de découvrir la suite vu ce qu'en disaient les journaux d'alors, ce qui explique  pourquoi je l'ai acheté le jour de sa sortie (ça ne m'est arrivé qu'une autre fois pour le "Thousand leaves" de Sonic Youth...) et que je n'ai du écouter que ça les jours suivants... ce qui étaient les deux énormes titres régulièrement mis en avant, "Sexy boy" et " Kelly watch the stars" sont ceux avec lesquels j'ai le plus de mal aujourd'hui...par contre tout le reste a gardé sa (rétro) modernité et ce qui a fait son charme, cet espèce de pop vintage qui a défini toute la carrière du groupe...
Peut-être est-ce mon préféré...en tout cas c'est ce que l'on peut appeler un classique...