dimanche 10 mars 2019

Jour 6 La chanson associée à un voyage inoubliable

Still Life Talking by Pat Metheny Group


Pat Metheny: "So it may secretly begin" de l'album "Still life (talking)" (1987)

Eté 94, je débarque à Atlanta avec ma famille, on a été invités à séjourner pendant quelques temps chez l'habitant... à peine posé le pied au sol qu'on se croirait dans un film, tout est tellement grand...
Notre hôtesse vient nous chercher en voiture pour nous conduire à Athens (ville de REM et Vic Chesnutt) et elle met la radio...cet été-là, comme en France il est difficile d'échapper à "Everybody hurts" de ...REM...alors elle met une cassette et résonnent les premières notes de cet album et peut-être est-ce ce titre, je ne sais plus et mon père et moi tombons instantanément sous le charme de ce guitariste et on écoutera souvent ce disque lors de nos trajets...avant de se le procurer de retour à la maison...



vendredi 8 mars 2019

Jour 5 La chanson qui met des frissons dans le dos



Steven Wilson: "Pariah" du DVD live "Home Invasion" (2018)

La chanson qui met des frissons dans le dos en live c'est celle-là... j'ai eu la chance de voir Steven Wilson deux fois en concert durant l'année écoulée et bien évidemment ce fut un grand moment...
Je me doutais que "Pariah" devait être grandiose en concert mais ça le fut encore plus que ce que je croyais... il faut dire que Steven Wilson joue très fort et qu'on en prend plein les oreilles, les deux dernières minutes du morceau sont parmi ce que j'ai pu vivre de plus intense en concert avec cette montée qui n'en finit pas et dont on n'a pas envie qu'elle se termine... je vous laisse apprécier...


mercredi 6 mars 2019

Jour 4 La chanson déclic, qui nous a permis de découvrir un nouvel univers musical

Pendragon Men Who Climb Mountains album cover

Pendragon: "Beautiful Soul" de l'album "Men who climb mountains" (2014)

Le dernier genre musical que j'ai découvert n'est pas tourné vers l'avenir, c'est celui du rock progressif, un style de musique que je n'aurais jamais cru aimer un jour...

C'est par l'entremise d'un  ami, fan de progressif des années 80 (ce que je trouvais un peu étrange...), que j'ai connu ce groupe et cet album en particulier... J'ai trouvé ça pas si mal finalement, un rock qui passe bien et qui me rappelle parfois ce qu'on pouvait entendre à la radio plus jeune... une sorte de "feel good music" pour moi...

J'ai un peu exploré cet énorme sous genre dont je ne pensais pas qu'il avait si bien survécu à la période qui l'avait vu naitre, c'est comme ça que je suis arrivée à Steven Wilson qui est tout de même considéré comme un dieu vivant par certains... je ne suis pas trop retournée dans le passé, je suis encore dans ce qui est sorti ces dernières années et quelque chose m'a frappée, c'est l'influence toujours très importante de Pink Floyd sur cette musique, je trouve incroyable qu'un seul groupe ait pu imprégner autant de formations... en attendant "Beautiful Soul" est une belle chanson épique comme les adeptes de progressif les aiment...



dimanche 3 mars 2019

Jour 3 La chanson que l'on écoute seul au casque le soir

Aphex Twin - Selected Ambient Works Volume II (1994)


Aphex Twin: "Lichen" de l'album "Selected Ambient Works II" (1994)

Lorsque j'étais jeune, je m'endormais souvent avec de la musique... aujourd'hui si j'en écoute le soir, ça m'empêche de dormir... mais il y a quelques titres qui pourraient correspondre au thème... dont celui-là...
"Lichen" est sans doute un des morceaux que je trouve les plus tristes et les plus beaux composés par Aphex Twin, qui me serre le coeur à chaque écoute... c'est pourtant pas grand-chose, 4 petites minutes de nappes électroniques toutes simples (en apparence évidemment...) et qui font mouche à chaque fois...

Parmi ces autres titres du soir évoqués plus haut, il y aurait aussi "Heartland" de U2, "Par l'ouest" de Dominique A , "Douloureux dedans" de Benjamin Biolay ou "Spider and I " de Brian Eno ...


vendredi 1 mars 2019

Jour 2 La chanson sortie l'année de nos 15 ans



JEU LA DIZAINE DES BLOGUEURS

The Cure : "Lullaby" de l'album "Disintegration" (1989)

Trente ans...cette chanson a trente ans... cet album (ce chef d'oeuvre) a trente ans, et il m'accompagne depuis tout ce temps...

J'ai 15 ans, j'écoute beaucoup (trop) de musique, principalement ce qui sort de la radio et je connais Cure depuis quelques années...
Ce printemps-là il y a une chanson à laquelle personne ne peut échapper, on l'entend partout, tout le temps, c'est "Lullaby" et elle est belle cette chanson, elle peut plaire à beaucoup de monde, on est loin du reste de l'album que je me prendrai en pleine face peu de temps après et qui reste l'un de mes préférés du groupe...
C'est un tube comme le groupe savait si bien en composer dans ces années-là...


mercredi 27 février 2019

Jour 1 La chanson qui évoque l'enfance


C'est La Vie  - Johnny Hallyday

JEU LA DIZAINE DES BLOGUEURS 

Johnny Hallyday :  "J'ai oublié de vivre" de l'album "C'est la vie" (1977)

Lorsqu'il a fallu réfléchir à une chanson qui rappelle l'enfance, c'est un des premiers disques qui me soit venu à l'esprit alors j'ai attendu un peu pour voir ce que je pouvais proposer d'autre et finalement c'est lui qui m'a semblé le plus pertinent... sans doute aussi à cause de la pochette qui m'obsède depuis toute petite, le voir là tout penaud dans son coin m'a toujours intriguée...
Quand cet album est sorti j'avais 3 ans et il a accompagné une partie de mon enfance, il était à mon père... je l'ai récupéré il y a quelques temps sans l'écouter et je me suis décidée pour ce jeu, pour trouver la bonne chanson, parce que l'écoute ne fut pas forcément facile (pis y'a des titres vraiment nazes aussi  😃...), bien trop de souvenirs y étant associés...
J'ai hésité entre plusieurs titres, cela aurait pu être "Tant pis...c'est la vie" (où j'ai découvert 40 ans plus tard que c'était en fait un titre d'ELP...) ou l'aussi plombant "Vivre", mais j'ai choisi une de ses plus belles chansons (à mes oreilles): "J'ai oublié de vivre" qui ne me donne pas envie de verser ma petite larme mais que je trouve au contraire plus lumineuse (malgré son titre) et qui me permet de me souvenir de mon père quand il mettait ce disque dans le salon le weekend et on était là tous les quatre et c'était bien...


lundi 18 février 2019

Une belle pyramide


Total Victory: The Pyramid of Privilege (2019)

Il est temps de se décrasser les oreilles et de se réveiller, le printemps arrive et avec lui quelques bons disques, pas beaucoup... mais il en est un que je ne pouvais laisser passer, la réédition du 1er album de ce groupe trop méconnu dont j'ai déjà parlé à deux reprises...

J'aurai un peu découvert les quatre albums de Total Victory dans le désordre en suivant leurs parutions rendues possible par le (toujours au top) label Specific Recordings et même si j'ai un préféré parmi eux, le tout forme un ensemble indispensable pour les adeptes de ce rock un peu rêche mais toujours mélodique, puissant mais capable de moments plus apaisés...
On pourrait dire que dans ce 1er album on entend ce que le groupe va devenir ou ce vers quoi il va se diriger, ...  c'est vrai mais ce n'est pas un brouillon, il tient très bien debout tout seul et a déjà son style... il suffit d'écouter le 1er titre "Fiat Lux" pour s'en rendre compte...

A l'heure où le petit monde de la musique s'enflamme pour Idles ou maintenant Fontaines DC (ce qui m'échappe totalement...), il serait bien pour une fois de laisser trainer ses oreilles sur cet album et plus largement sur ce groupe tout autant méritant sinon plus...