jeudi 4 octobre 2018

Not so Low...

Résultat de recherche d'images pour "low double negative"

Low: Double Negative (2018)

Voilà un disque qui n'aura laissé personne indifférent... génial ou complètement raté parce que trop abscons selon les fans... n'étant pas grande connaisseuse du groupe dont je ne connais que le précédent (ou pas loin), les différents avis m'ont plus intriguée qu'autre chose et m'ont décidée à l'écouter, ce qui est déjà pas mal, vu le nombre de nouveautés que je laisse filer...
La pochette pas terrible ne donnait pas forcément envie non plus...

Heureusement que l'important est à l'intérieur...je m'attendais à quelque chose de presque inaudible et pis non, pas du tout quand on a été habituée à écouter des trucs electro plus ou moins expérimentaux...sinon c'est sûr que ça doit surprendre un peu, surtout pour un groupe plutôt axé sur les guitares...
Beaucoup de drones et d'electronique qui semblent masquer tout le reste (les voix et les mélodies) au premier abord...mais comme c'est un album qui ne peut se juger à la première écoute, avec un peu de persévérance, toute sa beauté se dévoile derrière ce mur du son, et il s'apprécie de plus en plus au fil du temps...
Le trio d'entrée est à ce titre très réussi et pose l'ambiance très sombre ("Quorum", "Dancing and blood" et "Fly") avant de l'alléger un peu ensuite...

C'est clairement un disque aventureux qui montre l'intéressante évolution d'un groupe de plus de 20 ans...


samedi 22 septembre 2018

Bienvenue chez Blackfield

Résultat de recherche d'images pour "blackfield welcome to my dna"


Blackfield: Welcome to my DNA (2011)

L'automne arrive, il est donc temps de ressortir ces disques tristounets et mélancoliques que l'on aime temps...
Dans le genre,  Steven Wilson en est un grand représentant à mes oreilles...Ici c'est sous le nom de Blackfield qu'il se cache en compagnie de l'artiste israélien Aviv Geffen pour un troisième album assez éloigné de ses obsessions progressives...
Pas de longues digressions donc, que des chansons plus ou moins pop rock assez classiques où l'on reconnait aisément sa patte mélodique... Les deux voix se partagent les titres et c'est souvent Aviv Geffen qui hérite des plus beaux, comme "Rising of the tide", "Dissolving with the night" et ses belles cordes ou "Far away " mais pas seulement, "Welcome to my DNA" qui mêle leurs timbres finit de belle façon cet album, très agréable qui démontre s'il en était encore besoin l'étendue du talent de Mr Wilson...
D'ailleurs, la petite boîte est très heureuse de pouvoir aller l'applaudir dans quelques mois pour la seconde fois en un an...



dimanche 16 septembre 2018

Summer pop

Résultat de recherche d'images pour "beach fossils somersault"

Beach Fossils: Somersault (2017)

Ca fait un an (!) que je dois en parler...ça fait un an que cet album fait partie de mes favoris et qu'il tourne souvent en boucle... et dans le genre de la pop il est sans doute ce qui s'est fait de mieux (ou pas loin) ces dernières années...

Encore un groupe en "Beach..." que je ne connaissais pas... les réseaux sociaux comblent de plus en plus mes lacunes (bien plus que la lecture de Magic soit dit en passant...)...déjà auteur de trois albums qui semblent bien différents de celui-ci apparemment, j'ai vaguement écouté le précédent...

Ici on a plutôt affaire à de la pop à la The Left Banke, ça c'est pour la petite merveille "Saint Ivy", un peu sunshine pop donc (l'écoute en été étant l'idéal...) avec un petit écart vers le hip hop ou la présence d'un saxophone qui pourrait paraitre incongrue mais qui l'éloignent légèrement du classicisme de l'ensemble...
Et qui dit pop dit jolies mélodies, jolies voix, jolis choeurs, ...tout est là, il y a même un joli duo avec Rachel Goswell (la chanteuse de Slowdive qui faisait son grand retour l'année dernière également)...
Une belle découverte donc...


jeudi 6 septembre 2018

Un peu de Culture...

Résultat de recherche d'images pour "culture reject forces"

Culture Reject: Forces (2013)

Voilà un de mes disques préférés de chez Specific Recordings, il y en a plein en fait mais celui-là est un des premiers que j'ai découverts et il fait l'unanimité à la maison (chose rare...)...
C'est beau, c'est triste et c'est mélodiquement imparable... cela aurait été dommage de se planter en même temps puisqu'il n'y a que six titres, malheureusement...
En fait je ne sais pas si c'est un EP, un album ou une compilation de titres épars mais pour moi c'est un (mini) album où tout va bien ensemble...
Culture Reject c'est canadien, c'est pop, folk avec des choeurs féminins et ça groove aussi comme sur " Avalanche"... et c'est tellement bien qu'il est difficile de ne pas le réécouter sitôt fini...




lundi 23 juillet 2018

Local Pop

Résultat de recherche d'images pour "julien bouchard"


Julien Bouchard: Songs From La Chambre (2016)

J'ai récupéré il y a peu quelques albums/EPs d'artistes du coin, c'était ça ou la poubelle... J'en ai écouté quelques-uns, bon c'était pas transcendant, pis j'ai tenté celui-là...depuis il a droit à sa petite écoute quotidienne...

Il faut dire que ça commence très fort, par un "100 regrets" digne des meilleurs titres de pop (moderne), avec une grande influence Beatles quand même (pour le côté moins moderne), comme sur "Handguns" où j'ai retrouvé un nom familier dans les crédits (un musicien qui venait répéter à la maison il y a très longtemps...) ou "Always"... et celle d'Elliott Smith aussi  parfois, sur la plus folk "Colour of the sound"par exemple... rien que de très classique donc...
En fait l'album étant très réussi, je pourrais citer presque tous les titres...alors le mieux est encore de l'écouter...


lundi 9 juillet 2018

Guitar ambient

Résultat de recherche d'images pour "seabuckthorn a house with too much fire"


Seabuckthorn : A house with too much fire (2018)

Neuvième album (!) de cet anglais adepte d'une musique exclusivement instrumentale proche de l'ambient parfois... jouée principalement à la guitare...
Idéal pour laisser vagabonder son imaginaire, ce folk-ambient peut se révéler tout autant bien ancré dans le sol, à l'image d' une musique folk plus traditionnelle...
Ce sont les mêmes motifs répétés en boucle, les drones et les différentes guitares qui, combinés, donnent à entendre cette atmosphère si particulière représentative du style de cet artiste... Il y a également du banjo et de la clarinette sur cet album-ci, histoire d'élargir un peu la palette sonore de ce musicien qui joue de tout lui-même...
Toujours très musical, " A house with too much fire" ne s'adresse pas qu'aux oreilles les plus curieuses...






jeudi 28 juin 2018

Trois petites souris...

Résultat de recherche d'images pour "mouse on the keys tres"

Mouse On The Keys : Tres (2018)

Troisième album, "Tres" donc, de ce groupe japonais découvert il y a quelques années grâce à un amateur très éclairé...
Trio instrumental sur ses premiers albums, il devient vocal sur la moitié des titres de celui-ci, ce qui a été un peu déroutant au début... l'impression de se rapprocher d'une musique plus mainstream à première vue... mais cela reste une impression, les écoutes répétées donnent à entendre une musique plus élaborée et subtile qu'il n'y paraissait...
Toujours entre jazz, post-rock, electro et math-rock, c'est à dire d'une grande modernité et actuel, Mouse On The Keys réussit (dejà) à se renouveler avec ces voix qui les rapprochent un peu plus d'une (trip) pop peut-être recherchée...
Pourtant mon morceau préféré est l'instrumental "Dark Lights" où l'importance est mise sur le couple batterie-saxo....parce que la marque de fabrique du groupe c'est quand même sa rythmique toujours bien mise en avant...